亲子| 快做妈妈!最少八周,最长16周!法国政府将为妈妈们提供更多的产假啦!!

45
更多精采内容请下载官方APP: 苹果(iPhone)安卓(Android)安卓国内下载(APK)

《法国侨报》讯(双语记者 橙子编译):快做妈妈!法国政府将为妈妈们提供更多的产假啦!!

2019年开始,商人(企业家)以及独立个体将都能够享受带薪产假!同时部分农夫也能够获得一定的补助。

最少八周,最长16周——这将是法国社保机关在产假改革方面施行的重要措施。

“这一措施将能够将女性产假的最低时间延长至8周(主要针对独立个体户:商人、自由职业者、农夫…)。”法国总理飞利浦在周四说道。

当然,女性独立个体户也能享受长达16周的产假。相比以往,她们能够多享受38天的假期。相反的,法国社保机关将为此每年支出3000万欧元。

这同样也是法国总统马克龙在竞选时做出的承诺之一,即他将会为所有女性创造“独一无二的产假”。

相比之下,女性企业员工们(职员)每年能够享受多达4个月(119天)的假期以及一周的病假。农业经营者们平均每年也能享受112天的假期,而那些女性企业家们最多只有74天假期,甚至是69天——为了防止因为长时间不在而流失客户,或者是无法按时支付支票。

“延长独立个体户的产假时间对公共健康来说是十分迫切的,这对母亲和孩子的健康都十分重要。”法国共和前进党的众议员Marie-Pierre Rixain表示。先前就这一问题开展调查的极大地鼓舞了政府施行这项措施。这项调查的发起者表示,她自己就是在与合作伙伴洽谈过程中怀孕了,对于她来说,不能对那些女性独立个体户的遭遇视而不见。

在这些独立个体户中,农业经营者相对比较特殊。她们可能无权享受每日津贴,并且负责提供给她们帮助的将会是农业医保,因此可能要获得补助会相对困难。(来源:《回声报》)

法文内容:

Un congé maternité plus protecteur pour les indépendantes

En 2019, les commerçantes et les indépendantes vont pouvoir s’arrêter aussi longtemps que les salariées. Certaines agricultrices toucheront des indemnités journalières.

Huit semaines minimum, et seize semaines maximum pour toutes. C’est la mesure phare de la réforme du congé maternité des indépendantes, inscrite dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2019, qui sera présenté mardi. « L’idée, ça va être d’augmenter la durée minimale du congé maternité (pour les travailleuses indépendantes : commerçantes, professions libérales, agricultrices…) en la faisant passer à huit semaines », dont deux avant l’accouchement, a expliqué le Premier ministre, Edouard Philippe, jeudi sur France Inter. 

Les travailleuses indépendantes pourront également pousser leur congé maternité jusqu’à 16 semaines. Elles bénéficieront ainsi de 38 jours de congés supplémentaires. Un effort financier qui tourne autour de 30 millions d’euros par an pour la Sécurité sociale.

C’est la concrétisation de la promesse électorale d’Emmanuel Macron, celle de  créer un « congé maternité unique » pour toutes les femmes, aligné sur le régime le plus avantageux. La secrétaire d’Etat en charge de l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, avait précisé en septembre 2017 que  cela se ferait « métier par métier » durant le quinquennat, en commençant par les agricultrices.

 

En comparaison, les salariées profitent déjà à plein de leurs quatre mois de pause. Elles s’arrêtent en moyenne 119 jours, une semaine de plus que prévu, grâce au congé pathologique. Les exploitantes agricoles utilisent quant à elle intégralement leurs 112 jours. Mais les autres entrepreneuses n’ont droit qu’à 74 jours. Qui plus est, elles n’en prennent que 69, de peur de perdre des clients pendant une si longue absence, ou de ne pas pouvoir payer leurs factures.